Hemingway

Dans son ouvrage, Les Vertes Collines d'Afrique, l'écrvain Hemingway décrit ainsi les Hyènes :

«Hermaphrodite [,] qui dévore les morts et se dévore elle-même, suit les vaches en gésine, qui rend boiteux en coupant le tendon du genou, toujours prête à vous mordre la figure la nuit quand vous dormez, au ricanement sinistre, qui traîne derrière les camps, puante, ignoble, avec des mâchoires qui broient les os laissés par les lions…»

On voit donc toute l'idiotie ou la peur de l'auteur. En plus il semblerait que ce soit disant "grand homme", aimait veillait la nuit pour tirer à la carabine les Hyènes passant prés de son campement !
Sidérant et pathétique…


Retour index : Littérature

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License