Hyène des Cavernes

Crocuta spelæa

iena.gif

Avant de parler de nos Hyènes remontons à son ancêtre, la Hyène des Cavernes.
Cette hyène avait alors étendue son royaume sen Europe durant une période allant de 500 000 ans BCE à 10 000 ans BCE (avec un pic entre 40 000 et 30 000 ans BCE).
Elle était proche en apparence de la Hyène tachetée mais bien plus massive et surtout plus imposante. En effet le climat parfois glaciaire de cette période aura fait de cette représentante la plus grande et puissante de toutes. Pour le reste la Hyène des Cavernes, comme son nom l’indique, vivait dans les grottes où elle rapportait les charognes et carcasses trouvées ou tuées.

Ainsi les cavernes où vivaient les Hyènes des Cavernes ont permis de retrouver de nombreux ossements de la plupart des espèces les côtoyant. Cette mine d’informations se sera révélée très précieuse. Leurs Mâchoires surpuissantes ne seront une nouvelle fois pas démentie par les os rongés retrouvés et qui appartenaient aux plus gros ours et même mammouths de cette période de l’histoire !

A noter : Les Hyénidés auront comptées dans leur histoire une centaine d'espèces différentes…

  • Hyènes en Europe : Pourquoi ont-elles disparu il y a 10.000 ans ?

Un article du site Maxisciences

Le Journal "Quaternary Science Reviews" vient de publier une étude de chercheurs espagnols, selon laquelle la hyène tachetée, répandue en Europe il y a 10.000 ans, aurait disparu de notre continent à cause des effets combinés du climat, des modifications de la faune d’herbivores et de l’expansion humaine.
Le refroidissement du climat survenu à la fin du Pléistocène (dernière période glaciaire, il y a 10.000 ans) ne peut à lui seul expliquer la disparition d’Europe de la hyène tachetée (Crocuta crocuta), qui y était répandue jusqu’alors. Une première simulation informatique des scénarios possibles lors de cet épisode froid a montré aux scientifiques les zones du vieux continent où l’animal aurait pu se maintenir. Une deuxième modélisation leur a prouvé qu’à ces endroits, les conditions de température auraient été supportables pour les hyènes. Alors, que leur est-il arrivé ?
Pour Sara Varela, du muséum national des sciences naturelles espagnol, ce changement climatique a entraîné de profondes modifications parmi les populations d’herbivores, proies habituelles des hyènes. D’autre part, l’époque coïncide aussi avec une expansion toujours croissante d’Homo sapiens sur le Vieux Continent.
Maximum glaciaire, modification drastique de la faune locale et développement de l’homme : trois facteurs qui, agissant en synergie, auraient contraint la hyène tachetée à modifier la gamme de ses aires de distribution. On ne la trouve plus aujourd’hui qu’en Afrique.


Hyénidés

(Source image : Site)

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License