Hyènes

Evidemment tout le monde sait ce qu’est une Hyène
Dans le cas contraire, ce site est là pour mettre en valeur et connaître mieux cet animal fabuleux dans toutes les rubriques lui étant consacré. Toutefois, comme il faut bien commencer par un début, voici quelques définitions trouvées dans les principaux dictionnaires…


Nom féminin
(latin hyaena, du grec huaina)

Mammifère carnivore nocturne et grégaire d'Afrique et d'Asie, à l'arrière-train surbaissé, à la fourrure fauve tachetée, à la denture puissante, prédateur d'animaux blessés et mangeur de charognes.
Littéraire : Personne qui s'attaque aux gens sans défense ou déjà abattus.

  • Définition du « Littré »

(i-è-n' ; quelques-uns aspirent l'h, à tort) s. f.
Quadrupède de l'Asie et de l'Afrique, qui a beaucoup de rapport avec le Loup1 par son naturel carnassier.
XIIIe s.
Hiene est une beste qui une foiz est masles et autre femele, et habite es cimetieres as homes, et manjue les cors des mors2
(BRUN. LATINI, Trés. p. 246.)

Animal nocturne d'Afrique et d'Asie, carnassier très vorace, de la taille d'un loup, aux jambes antérieures plus longues que les postérieures, au pelage gris jaunâtre rayé ou tacheté de noir, se nourrissant volontiers de charognes, dégageant une odeur repoussante, et traditionnellement considéré comme lâche, sournois et féroce. L'hyène fouille les tombeaux pour se repaître de la chair des cadavres (Ac.). Les crocodiles pleurent quand ils veulent, et les hyènes rient pour attirer leur proie (Gautier, Rom. momie, 1858, p. 315).
Au figuré : Personne lâche et cruelle. Quelle humanité de hyènes ! (Lorrain, Phocas, 1901, p. 404) :
La guerre a été déchaînée, le fou sinistre là-bas, l'espèce de hyène enragée qui règne sur la Grande Barbarie d'outre-Rhin, a osé enfin tenter le forfait sans nom qui fut le but de toute son abominable existence.
Loti, Vertige mond., 1917, p. 61.
REM.
Hyéniforme : adj. Qui ressemble à une hyène.
Prononciation et Orthographe : [jεn] avec ou sans initiale aspirée.
Selon Dupré 1972 l'hésitation vient moins de h qui est génant car muet que de [j] devant lequel on fait difficilement la liaison. On peut considérer l'aspiration comme une prononciation affective (animal de mauvaise réputation, mot péjoratif au sens figuré).
Etymologie : Empruntée au latin « hyaena » / « hyène », lui-même empruntée au grec ύαινα « id. », dérivé de υ̃ς, ὑός « sanglier, laie, porc », la hyène ressemblant au porc par son allure.


Hyénidés

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License